jeudi, octobre 20, 2005

GPS et neutralité

S'il est juste, ainsi que vient de le faire remarquer judicieusement le conférencier d'un des cours de la journée, que la dépendance envers le système GPS nous rend dépendants de qui contrôle cet outil ( les Américains ) , il n'y a aucune raison sérieuse de se réjouir de la participation de la Suisse au système Galileo puisque nous ne maîtrisons pas complètement ce dernier. En fait, comme dans presque tous ce qui concerne nos relations avec l'UE, nous payons sans rien contrôler. On pourrait dire qu'il offre un complément à son pendant US, qu'il peut servir de remplacement en cas de limitation ou de perturbation du GPS ou n'importe quoi dans ce goût-là, mais en aucun cas qu'il s'agit d'un "progrès stratégique vers plus d'indépendance" ainsi que je viens de me l'entendre dire! Il s'agit d'un aveu implicite de choix politique, et qui plus est d'un mauvais choix, justement.
Premièrement, je pense qu'il ne faudra jamais choisir entre "l'Europe" et les Etats Unis, et deuxièmement, s'il fallait le faire, je ne choisirais pas "l'Europe". (Et d'ailleurs, quelle "Europe"? Celle qui se couche devant les dictatures de Cuba, d'Irak et d'ailleurs?) Le jour où il faudrait "choisir" (j'emploie les termes de l'instructeurs), cela signifierait que l'Europe aurait atteint le bout de la pente qu'elle est en train de prendre : la Cubaification.

Et je ne défendrai jamais Castro, même s'il habite à Bruxelle.

monde réel
|| Pan, 5:25 PM

3 Comments:

Well done!
[url=http://wdfcvzdf.com/vgro/qsiy.html]My homepage[/url] | [url=http://gzogubyg.com/ohbs/disn.html]Cool site[/url]
Anonymous Anonyme, at 9:06 PM  
Good design!
My homepage | Please visit
Anonymous Anonyme, at 9:06 PM  
Nice site!
http://wdfcvzdf.com/vgro/qsiy.html | http://heejxdze.com/rgee/zezj.html
Anonymous Anonyme, at 9:07 PM